Assurez nos sages-femmes !


Le chant prénatal est un pratique à-politique et adaptée à tous les accouchements, y compris très médicalisés. C’est donc à titre totalement personnel que j’évoquerai ici un mouvement social en cours : 

Pour PROTÉGER 
VOTRE LIBERTÉ de PENSÉE, 
je tiens à vous informer que

En France, les sages-femmes libérales ne peuvent pas contracter d’assurance pour accompagner un accouchement à domicile (« AAD »). Cela les empêche de le pratiquer.
Même si cela nous semble étrange, l’AAD est une pratique courante chez nos voisins européens, car cela coute moins cher à la Sécurité Sociale qu’une hospitalisation, sans mettre personne en danger : les sages-femmes sont des personnes très responsables, qui n’acceptent de le pratiquer qu’en toute sécurité pour la mère et l’enfant. 

Pour ma part, je tiens surtout à souligner qu’en diminuant la diversité des modes d’accouchements et des soins proposés aux femmes enceintes, on s’attaque aux libertés individuelles des françaises.
Et ça, c’est dangereux pour tout le monde, hommes et femmes réunis. Et c'est inadmissible.

Alors bougeons-nous, les amis, bougeons-nous :
- signons la pétition pour qu’elles puissent être assurées sur le change.org
- transmettons l’info, par exemple via cette petite vidéo de youtube, qui explique très clairement la situation en dessin : « Soutien à l’accouchement à domicile » - 4 min
- et si nous le pouvons, allons défiler pour les sages-femmes, en chantant à tue-tête le texte écrit par ma pomme. Parce qu'elle est très en colère, la fille... (Texte et modèle audio disponibles en téléchargement dans le sommaire à droite)



Car puisque c’est Halloween, permettez-moi de vous rappeler qu’à une époque pas si lointaine que ça, les « sorcières » condamnées au bucher étaient parfois tout simplement des sages-femmes un peu trop indépendantes au goût des notables du coin… 

 


Alors pour protéger la liberté de pensée 
en France,
protégeons les sages-femmes.

Virginie Bouffart - 1er novembre 2013.